Management de transition : quelle facturation ?

Votre entreprise doit faire face à une période de transition, de crise, vous devez remplacer un collaborateur absent : faites appel à un manager de transition. Au démarrage du processus de recrutement, la question de la facturation du manager de transition se pose alors. Quels tarifs sont en vigueur ? À quoi correspondent-ils ? Sous quel statut recruter un manager de transition ?

 

Recruter un manager de transition

Le tarif d’un manager de transition varie et n’est pas le même pour tous. En management de transition, la facturation moyenne à la journée s’élève à 1 048€ (source INIMA 2021). Globalement, les prix du marché varient de 600 à 1600 euros en taux journalier moyen.

D’ailleurs, grâce au recours grandissant au management de transition, les tarifs pratiqués dans le domaine sont relativement stables.

Mais pourquoi cet écart en termes de tarif ? Complexité des missions, tarifs en vigueur, durée et nature de la mission de management de transition, compétences spécifiques requises, caractère pénurique de la fonction ou honoraires des cabinets de management de transition sont autant de critères à prendre en compte. Découvrez ci-dessous tous les aspects de la tarification d’une mission de management de transition.

Une facturation selon l’expérience du manager de transition

Evidemment, l’expérience du manager de transition joue un rôle dans sa facturation. Plus le candidat aura d’expérience, plus ses tarifs seront élevés, du moins en théorie. Mais ça n’est pas tout : certaines missions passées, à l’étranger par exemple, sont particulièrement valorisées. Certaines compétences sont aussi très privilégiées. Enfin, la rareté de certains profils entraîne généralement une hausse des tarifs des managers de transition indépendants concernés.

Le domaine d’expertise du manager de transition joue aussi un rôle dans son taux journalier moyen. Ainsi, le taux journalier moyen d’un DRH ou d’un DAF varie entre 900 et 1200 euros. D’un autre côté, celui d’un directeur général dépasse généralement les 1500 euros.

La complexité de la mission

Le salaire du manager de transition est aussi étroitement lié à la difficulté de la mission proposée. L’entreprise comme le candidat doivent ainsi prendre en compte ce facteur lorsqu’ils fixent un tarif. Plus la mission est semée d’embûches, plus le manager de transition sera en mesure de demander un salaire élevé. Par exemple, une mission de transformation dans un contexte tendu sera plus onéreuse qu’une mission similaire dans un secteur stable et en plein essor comme la cybersécurité ou le digital.

La durée de la mission de management de transition

Étroitement liée à la complexité de la mission, la durée de la mission du manager de transition est également déterminante quant à la facturation de celle-ci. C’est pour cela qu’il est primordial de bien évaluer sa durée, tout en tenant compte de sa complexité.

En moyenne, une mission avec un manager de transition dure sept mois. Evidemment, certaines d’entre elles durent plus longtemps, jusqu’à 18 mois parfois, selon les besoins des entreprises, qu’il s’agisse de remplacements temporaires ou encore de restructurations profondes. Dans tous les cas, il est tout à fait possible de prolonger la durée de présence du manager de transition s’il s’avère que plus de temps est nécessaire à la bonne mise en place de la mission qui lui a été confiée.

Les honoraires du cabinet de management de transition

En effet, au TJM du manager de transition choisi, il faut ajouter les honoraires du cabinet de management de transition que vous avez mandaté. Là, les tarifs pratiqués peuvent varier du simple au double et atteindre la moitié du montant facturé par le manager de transition. Les tarifs sont en fait très disparates et dépendent de plusieurs facteurs quant à la nature des cabinets de management de transition.

Par exemple, la tarification en vigueur peut varier selon la localisation du cabinet mais aussi selon sa spécialisation. Ainsi, un cabinet implanté en Ile-de-France a généralement des honoraires plus élevés qu’un cabinet de management de transition issu des territoires. La raison principale : des charges immobilières plus importantes. Cependant, près de 70% des missions de management de transition se signent, ou se font, dans la région de Paris.

Sur le marché on observe que les taux varient entre 15 et 30% du TJM du manager de transition choisi. Subsiste une certaine opacité quant aux honoraires des cabinets du fait que la plupart des acteurs ne disposent pas de plateforme en ligne où partager les profils et les prix des managers de transition.

La rémunération des managers de transition

Ainsi selon le profil du manager et du cabinet, la rémunération des managers de transition varie. Il est également utile de préciser que le statut avec lequel ils souhaitent travailler pourra également impacter leur rémunération finale. En effet, indépendants, EURL, ou portage salarial sont autant de statuts possibles qui présentent leurs avantages et leurs inconvénients (charge administrative, assurance,…).

Facturation d’un manager de transition : l’avantage Adequancy

Sur la plateforme Adequancy, le maître mot est la transparence pour les entreprises comme les managers de transition.

Les expériences passées des managers de transition sont renseignées, tout comme leur localisation, leur taux journalier et leurs disponibilités. 

Candidat ou entreprise, vous vous posez d’autres questions sur le recrutement ? Adequancy vous répond ici.

Un conseil ? Des questions ? Contactez-nous !

Adequancy, « We connect Talents »

advanced divider
Un conseil ? Des questions ? Adequancy est là pour vous.