Devenir manager de ses anciens collègues : 5 conseils pour se préparer

Comment réussir à devenir manager de vos anciens collègues ?

Vous avez été choisi pour évoluer vers un poste de manager d’équipe ? Signe marquant de confiance de la part de la direction, la promotion interne peut pourtant devenir stressante pour le nouveau manager, ce dernier étant dans l’obligation de coordonner des collaborateurs qui étaient autrefois ses collègues de travail. 

Alors, quelles sont les 3 étapes de préparation avant de devenir manager de ses anciens collègues de travail ? Comment porter un nouveau regard sur ses collègues une fois en poste ? Adequancy, plateforme digitale spécialisée dans le management de transition, vous offre quelques pistes de réflexion sur ce sujet épineux. 

 

Devenir manager de ses anciens collègues : 3 étapes à suivre avant la prise de poste

Devenir le manager de ses anciens collègues implique une phase de préparation. Entre votre précédente fonction et votre nouvelle fonction de manager, il n’est pas recommandé d’impulser un changement brutal de personnalité. Au contraire, il est préférable de réaliser une transition en douceur de votre posture professionnelle, afin que chaque ancien collègue puisse intégrer votre nouveau statut. Dans cette optique, voici les 3 phases envisageables pour préparer au mieux votre prise de poste en tant que manager. 

 

Poser les bonnes questions à votre direction pour clarifier la situation

Sauf si vous étiez le seul collaborateur à viser le poste de manager, une promotion interne peut provoquer de la frustration et de l’incompréhension auprès des collaborateurs non sélectionnés. 

Par jalousie et esprit de vengeance, d’anciens collègues mécontents pourront tenter de perturber votre quotidien de manager. Pour anticiper ce type de situations, il est donc judicieux de récolter un maximum d’informations auprès de votre direction. Avant de devenir manager de vos anciens collègues, vous pouvez réclamer un entretien avec votre direction afin de poser les 3 questions suivantes :

  • Quelles sont les raisons qui ont incité la direction à vous accorder ce poste de manager ?

À condition d’obtenir des raisons objectives pendant l’entretien, la réponse à cette question aidera vos anciens collègues à rationaliser le choix opéré par la direction, même si ce dernier leur est défavorable.

  • Avec quels collègues étiez-vous en concurrence pour ce poste de manager ?

Connaître l’identité des postulants vous offrira la possibilité d’anticiper et de comprendre les mécontentements récurrents chez certains collègues.

  • Quelles sont mes nouvelles responsabilités en tant que manager de mes anciens collègues ?

Ici, il s’agit de comprendre avec précision les attentes que la direction place en vous via ce nouveau poste, qu’il s’agisse de la manière de collaborer et des objectifs à atteindre. Ces précisions vous aideront à expliquer avec transparence votre nouveau rôle au sein de l’entreprise auprès de chaque collaborateur. 

 

Un travail d’introspection pour affiner la connaissance de soi 

Se préparer à devenir le manager de ses anciens collègues implique de se plonger dans une phase d’introspection. 

Selon Annette Chazoule, spécialiste des ressources humaines, cette étape constitue « une réflexion sur l’image que l’on porte sur soi, ses valeurs, sa manière de travailler et de manager. » Pour guider le manager, cette réflexion personnelle peut d’ailleurs être alimentée par les conseils « d’un pair ou d’un mentor. »

Échanger avec un manager (interne ou externe à l’entreprise) ayant vécu la même situation est une excellente stratégie pour évaluer les opportunités et les dangers liés au fait de devenir manager de ses anciens collègues. 

 

L’annonce de la prise de poste à l’équipe

Afin de traiter chaque membre de votre équipe de manière équitable, vous devez éviter d’annoncer votre nouvelle promotion à certains de vos plus proches collègues de manière officieuse. 

Aussi, puisque votre premier objectif est de gagner le plus rapidement possible en légitimité auprès de votre équipe, il est préférable que l’annonce officielle de votre promotion émane de la direction plutôt que de vous-même. 

 

Mettre ses relations personnelles de côté pour manager ses anciens collègues équitablement

Naturellement, dans le cadre d’une promotion interne, le nouveau manager connaît déjà parfaitement l’entreprise, son fonctionnement ainsi que les collaborateurs qui y travaillent.

Tandis que des relations d’amitié ont pu se créer avec certains collègues, le nouveau manager peut aussi avoir des relations plus tendues avec d’autres (absence d’affinités, indifférence, conflits…).

Or, en tant que responsable de la cohésion d’équipe, le nouveau manager ne peut pas se permettre de manager qu’une partie de son équipe. Pour favoriser l’émergence d’un style de management axé sur l’équité, il est donc possible d’organiser des réunions individuelles avec chaque membre de son équipe.

Si certains nouveaux managers optent pour la prise de parole devant l’ensemble de l’équipe, Annette Chazoule estime que cette stratégie est risquée, puisqu’elle revient à se « placer immédiatement devant un collectif sans avoir pris le temps d’évaluer les frustrations et les mécontentements de certains collaborateurs ».

 

Les entretiens individuels : quels avantages pour manager ses anciens collègues ? 

Même s’ils sont plus chronophages, les entretiens individuels offrent plusieurs avantages :

  • Accorder une écoute attentive aux collaborateurs
  • Libérer la communication (un collaborateur est plus susceptible de confier ses difficultés et ses craintes auprès d’un manager lors d’une discussion privée que dans le cadre d’une réunion collective)
  • Porter un nouveau regard sur les collègues avec lesquels le nouveau manager a le moins d’affinités (par exemple échanger sur un conflit passé et assurer que ce conflit n’aura aucune conséquence sur le style managérial adopté)
  • Clarifier la situation auprès des collègues avec lesquels des relations d’amitié se sont forgées.

 

Le fait de devenir manager de ses anciens collègues est particulièrement délicat, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’amis proches. Si l’obtention d’un tel poste n’est pas incompatible avec une relation d’amitié entretenue en dehors du travail, une certaine distance devra inévitablement être respectée sur le lieu de travail afin d’éviter d’alimenter les suspicions de favoritisme.

 

Aussi, pour sortir de ses liens interpersonnels vis-à-vis de chaque membre de son équipe, le manager fraîchement promu peut se rapprocher de la direction des ressources humaines. Selon Annette Chazoule, devenir manager de ses anciens collègues implique de « s’intéresser et comprendre l’histoire de chaque collaborateur dans l’entreprise, et ce, dans le but de s’extirper de ses biais de perception. »

 

Un conseil ? Des questions ? Adequancy est là pour vous.