Espace Manager

« Choisissez une fonction et connectez-vous
aux managers qui font la différence »

Une aide ponctuelle pour soutenir et accompagner des dirigeants déstabilisés et submergés par les nouveaux enjeux

Publié le

15 juin 2020

dans

Le Chief Covid Officer : un manager de transition rompu à la gestion de crise et à la gestion d’opérations de restructuration

 

Dans ce contexte inédit, la priorité pour les entreprises est d’actionner l’ensemble des leviers pour faciliter et accélérer la reprise : se transformer, se repenser avec des modèles plus responsables, plus digitaux, agiles et humains.

Face à cet environnement, Adequancy lance son dispositif autour du Chief Covid Officer, une fonction dédiée à un accompagnement opérationnel au sein des entreprises. L’objectif est de créer une passerelle concrète, utile et rapide entre l’expertise des managers de transition et les attentes fortes des clients.

Entretien avec Agnès Sarah, DG de transition et Chief Covid Officer.

 

Quelques mots sur vous, votre expérience

Ma Formation scientifique puis de commissaire aux comptes me permet une bonne appréhension des différents secteurs d’activité et une communication facilitée avec les ingénieurs, les juristes et les partenaires financiers.

Mon expérience d’une dizaine d’années en tant qu’auditeur puis de consultant en big 4, m’a donné une bonne capacité d’écoute, d’analyse et de synthèse, j’ai ensuite rejoint le monde industriel comme CFO pour Siemens puis pour un groupe dans les équipements sportifs dans lesquels j’ai eu un rôle de structuration, de mise en place de process, et d’outils.

Le monde du luxe et de la distribution BtoB, Retail et ecommerce pour de la bijouterie-montres, Textile, m’ont offert des fonctions de Direction Générale de marques comme Vilebrequin ou Smalto, mais aussi pour des produits de santé et cosmétique naturelle.

Ma spécificité a été de chaque fois trouver les bons leviers pour développer les ventes, et assurer le retour à la rentabilité, en étant « focus client » et « motivation des équipes », le capital humain ayant été chaque fois la clé de réussite.

Ma spécialité est devenue de redéfinir les stratégies, de mettre en oeuvre des Business plan, de réaliser des cessions d’entreprises dans les meilleures conditions en intégrant les synergies entre nouvelles technologies et engagement du personnel.

Quelle est votre analyse de la situation de crise actuelle ? Quelles problématiques pour les entreprises ?

 

Quelle est votre analyse de la situation de crise actuelle ?

Devant cette crise soudaine et violente, la plupart des entreprises n’étaient pas préparées. Elles y ont d’ailleurs fait face de manière hétérogène, selon la manière dont elles ont été impactées.

A cet égard, on peut distinguer deux catégories d’entreprises.

Celles ayant eu un arrêt brutal de leur activité, avec la fermeture de magasins ou de leurs centres de production, qui ont vu leur chiffre d’affaires chuter et manquer très vite de trésorerie. Et, en même temps, elles ont eu à gérer l’isolement de leur salarié avec toutes les difficultés de communication et de management que cela a pu engendrer dans cette période d’incertitude.

Puis, il y a celles qui, au contraire, ont  dû continuer, voire renforcer leur activité pendant le confinement. Elles ont dû, quant à elles, gérer certaines pénuries d’approvisionnement, de ressources, … Face à cette situation d’urgence, elles ont mis en place de nouveaux process pour faire face aux difficultés logistiques et à la gestion des ressources humaines. En effet, il a fallu prioritairement sécuriser les salariés exposés au risque de contamination du virus. Dans certains secteurs, la surcharge de travail a entrainé une désorganisation, des absences répétées et des pics d’activité.

Quelles problématiques pour les entreprises ?

Les problématiques sont différentes selon dans quelles catégories elles se trouvaient.

Pour les premières, gestion surtout des problèmes de trésorerie et de redémarrage de l’activité, pour les autres, adaptation aux contraintes subies.

Mais toutes les entreprises sont désormais concernées par des sujets communs. Elles ont en effet été confrontées à leur capacité ou non de gestion du télétravail. Elles vont par conséquent devoir revoir leur organisation du travail et leur mode de management du personnel. Enfin, elles réalisent qu’il sera nécessaire de sécuriser encore davantage leurs données et leurs communications.

Cette crise impose aux entreprises de définir de nouvelles stratégies en phase avec l’évolution du marché, de la demande et des attentes des clients et d’écrire un nouveau business model.

Cette crise encourage à une prise de conscience nécessaire sur l’organisation générale. Elle a montré qu’elle était en équilibre précaire et qu’elle avait besoin d’évoluer, de s’adapter et d’être agile – au niveau de ses outils, de ses hommes, des ses espaces de travail, de ses approvisionnements, de ses niveaux et ses identifications de dépendance, et être capable de faire face à de nouvelles crises.

 

En tant que CCO, quelle sera votre approche – votre méthodologie ? Quel sera votre plan d’action pour faire face à cette crise ?

J’organiserai mon intervention autour de quatre étapes.

La première étape consiste à la prise de connaissance générale de l’entreprise pour comprendre ses enjeux et ses risques. Il s’agit pour moi de bien comprendre son activité : produits, services, différenciation ; son business model : clients, fournisseurs et sa valeur ajoutée ; et son organisation : quelles sont ses ressources internes et externes, son capital humain et ses outils (gestion, production, communication…)

Cette étape me permet de proposer un SWOT, dans un deuxième temps, et de définir les axes de priorité.

La prochaine étape consiste à définir un plan d’actions selon la stratégie souhaitée par l’entreprise et ses priorités. Elle répondra à un certain nombre de sujets structurants tels que : pour faire face à une nouvelle crise, comment l’entreprise prévoit-elle de s’organiser ? Pour garantir la pérennité et la rentabilité de l’entreprise, comment faire évoluer son business model ? Enfin, comment faire évoluer l’organisation et le management pour tenir compte des nouvelles demandes des salariés et des besoins de l’entreprise ?

La quatrième et dernière étape consiste à l’accompagnement dans la mise en œuvre de ce plan d’actions, et l’entreprise définira, en fonction de ses ressources internes, son niveau d’accompagnement.

Pourquoi les entreprises devraient-elles recruter un CCO ?

Recruter un CCO permet aux entreprises de bénéficier d’une aide ponctuelle pour soutenir et accompagner des dirigeants déstabilisés et submergés par les nouveaux enjeux.

Ils doivent faire face à des impératifs immédiats tels que la relance d’activité, de gestion de personnel, de gestion de trésorerie…, se réorganiser pour l’avenir et revoir la stratégie, le business model et les modes d’organisation et identifier les mesures nécessaires pour se prémunir au mieux d’une éventuelle autre crise.

 

Découvrez le profil d’Agnès Sarah, Chief Covid Officer et dirigeant de transition

 

En savoir plus sur la cellule de Chief Covid Officers Adequancy

 

Découvrez également les plateformes Adequancy, spécialisées par métier réunissant plus de 6000 managers de transition.

– Finance

– Direction Générale

– Ressources humaines

– Projets

– Achats

– Logistique & supply chain

 – Industrie

– Juridique & fiscal

– Commerce & marketing

– DSI

 

Adequancy, « We connect Talents » : www.adequancy.com